Vivres pour tous (VPT+)

Vivres pour tous (VPT+)

Vivres pour tous (VPT+)

Dans le domaine de la santé et nutritions nous travaillons dans le but d’améliorer et maintenir la santé de la communauté en se focalisant sur tous les facteurs pouvant affecter négativement la santé de la population. Nous focalisons notre attention sur le bien-être de toutes les couches de la population.

Action of the future parmi ses priorités de bâtir une génération consciente et compétente, s’intéresse à la bonne alimentation de la population parce que cette dernière est le pilier fondamental et essentiel de la bonne croissance effective, physique et cognitive de l’enfant en particulier et de la population en générale. La malnutrition augmente le taux de mortalité et constitue un obstacle au développement socioéconomique et durable d’une communauté.

Action of the future décide de faire la nutrition une des grandes priorités pour combattre la malnutrition et contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs du développement durable en République démocratique du Congo. Focalisons notre attention à la nutrition de la communauté, parce que c’est une dimension importante dans la vie saine et active de l’homme. Nous sommes ce que nous mangeons..

  • VPT+
    DRC
  • Bénéficiaire
    258 000 enfants
  • Nutrition et santé
    Combattre la malnutrition

En République Démocratique du Congo, la situation alimentaire reste précaire et n’a pas connu d’amélioration majeure au cours de ces dernières années a affirmé la chargée des programmes de la représentation du PAM en RDC, Mme Laurenne Leoubiet, Elle a indiqué que la RDC est classée parmi les quatre pays du monde où la situation alimentaire est jugée «extrêmement alarmante». Elle a précisé, dans ses propos, que l’Indice global de la faim a progressé de 63% pour la RDC, situation qui est essentiellement liée à l’impact négatif des conflits armés, instabilité politique nous pouvons ajouter le niveau d’instruction très bas de la population.

Selon l’Enquête Démographique et santé 2013-2014, Dans l’ensemble de la population en RDC 43% des enfants de 0-59 mois sont atteints de la malnutrition chronique et un sur cinq soit 23% sous la malnutrition sévère et 8% souffrent de la malnutrition aigüe et 23% présentent une insuffisance pondérale.

Dans l’ensemble en République Démocratique du Congo, 4,3 millions d’enfants souffrent de la malnutrition 1,3 million sont du niveau sévère.[1]

La province du Nord-Kivu comme tant d’autres provinces de la RDC n’échappent pas à la question de la malnutrition, la situation de l’état nutritionnel de la province est critique, l’accès limité aux aliments et informations de base augmente la prévalence des  cas des maladies d’origine hydrique et la malnutrition chronique, aigüe, qui figurent parmi les causes majeures de la mortalité et morbidité. La province du Nord-Kivu est placée parmi les provinces ou le taux de la malnutrition avec toutes ses formes est élevé.

La prévalence de la malnutrition chronique (retard de croissance) est très accentuée dans la province du Nord-Kivu dépasse 40% ceci explique une sévérité dans toute les entités administratives de la province[2].

Parmi les causes de décès des enfants de moins de 5 ans dans le territoire de Masisi, La malnutrition en fait partie soit 20%.[3]

[1] Plan de réponse humanitaire (mise en jour en 2019) P4

[2] Rapport de l’enquête territoriale nutritionnelle NK/2016

[3] Rapport de l’enquête territoriale nutritionnelle NK/2016

Share:

Leave your comments